5 moyens de prier avec la Bible

Aucun doute, la Parole de Dieu est multi-usage. Il est recommandé de la lire, en premier lieu ! Mais nous pouvons tout aussi bien l’étudier, ou encore la chanter… Cependant, saviez-vous qu’il était aussi possible de prier avec la Parole de Dieu ?

“Priez sans cesse”. Etes-vous démuni lorsque vous entendez cette recommandation de Saint Paul  ? N’ayez crainte, il existe une voie sure pour orienter votre prière : la Parole de Dieu ! En effet, qu’on se le dise : la Bible n’est pas un reliquat archéologique d’histoires révolues depuis 2000 ans. En elle se trouve la Parole de Dieu, vivante et agissante dans notre vie d’aujourd’hui. Par ailleurs, la Bible est aussi un très bon moyen pour entrer en relation avec Dieu… autrement dit, pour prier ! Voici donc 5 moyens par lesquels la Bible peut devenir pour nous une occasion de prière.

1) Prier avec Magnificat ou Prions en Eglise

L’idée de vous trouver seul à seul devant les 2000 pages de textes bibliques vous effraie ? Sachez qu’il existe un moyen plus accessible d’entrer en relation avec la Parole de Dieu. Vous pouvez par exemple vous orienter vers les revues mensuelles de prière (Magnificat, Prions en Eglise). En effet, ces dernières ont pour vocation de nous faire entrer dans la prière de l’Eglise, à travers la liturgie des heures et la messe quotidienne. Imprégnés de la Parole de Dieu, ils comprennent un grand nombre de psaumes et de lectures bibliques…  Et pour cause ; ces revues mensuelles se donnent pour mission de faire connaitre la Parole de Dieu telle qu’elle est proposée dans l’année liturgique. En ce sens, elles constituent une belle porte d’entrée dans la Bible. Par ailleurs, ces revues mensuelles sont une précieuse ressource pour guider et orienter notre prière personnelle. A travers la prière de l’Eglise, elles nous aident à méditer la Parole révélée.

2) Prier avec le recueil des Psaumes (psautiers)…

Depuis de longs siècles, les 150 psaumes nourrissent la prière de l’Eglise. Universels et intemporels, ils condensent les différents états d’âme de l’homme face à Dieu. Tristesse, angoisse, colère, gratitude, joie, confiance,… Les psaumes nous révèlent qu’il n’est aucune émotion du cœur de l’homme qui ne peut être offerte à Dieu. Parce qu’ils sont eux-mêmes des prières adressées à Dieu, nous pouvons en les lisant, nous les approprier. Ainsi, la prière du psalmiste devient notre propre prière, ses mots deviennent les nôtres. Par ailleurs, nous pouvons prier les psaumes aussi bien dans le cadre de la liturgie des heures (le cycle quotidien des différentes prières de la journée) que de façon personnelle. Chez Sources Vives Monastica, nous avons un certain nombre de psautiers (recueils de psaumes), parmi lesquels l’incontournable psautier des Fraternités Monastiques de Jérusalem. Ce dernier comprend non seulement les psaumes bibliques mais aussi un certain nombre d’hymnes et de cantiques, eux aussi tirés des pages de la Bible. Son texte reprend la traduction de la Bible de Jérusalem, réputé pour sa finesse littéraire.

3) Prier avec le chapelet

Eh oui, vous n’y pensiez peut-être pas mais un simple chapelet constitue un excellent moyen pour méditer la Parole de Dieu. En effet, prier le chapelet consiste à méditer les moments forts de l’Evangile avec la Vierge Marie. “Marie, cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur.” (Lc 2, 19). A chaque tour de chapelet, il nous est donc proposé de méditer cinq passages de la vie de Jésus. Ceux-ci sont rattachés à l’un des quatre mystères (joyeux, lumineux, douloureux, glorieux…) Différentes scènes évangéliques, d’une richesse inépuisable, nous sont proposées… l’Annonciation, les noces de Cana, la Pentecôte,… Précisons que le chapelet est moins une réflexion intellectuelle ou un mantra que l’on récite, qu’une manière de contempler la vie du Christ. En méditant les mystères de la foi chrétienne, nous nous laissons façonner par eux. Ainsi, nous entrons en communion avec Dieu. N’est-ce pas cela, l’objectif de la prière ?

4) Prier avec les “Pains de la Parole”

Quand on pense à la Bible, nous viennent d’abord à l’esprit des histoires épiques, dignes des plus grands récits d’héroic-fantasy. Le Seigneur des Anneaux et Narnia n’ont qu’à bien se tenir ! Cependant, la Bible c’est aussi des versets, de petites paroles divines qui, telles des flèches aiguisées, viennent toucher notre cœur. Souvent présentés sous forme de petites cartes à tirer, ceux-ci sont comme des SMS ou des mails que Dieu nous envoie directement du ciel. Ils nous apportent joie, paix, force, réconfort, consolation, confiance, espérance… “Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour”, demandons-nous ainsi dans le Notre Père. Voyons dans ces petites phrases bibliques le morceau de pain, la dose de grâce que Dieu nous donne pour marcher à ses cotés chaque jour. Chez Sources Vives Monastica, il est possible d’acquérir de petites boites comportant des paroles de l’Evangile qui éclaireront vos journées !

5) Lectio divina, une lecture priante du texte de la Bible

Le nerf de la guerre de la prière, c’est bien sur l’oraison, le cœur à cœur avec Dieu. Pourtant, entrer dans cette communion profonde avec Dieu n’est pas toujours facile. C’est pourquoi, la tradition spirituelle chrétienne nous recommande de commencer par méditer un passage de la Bible. C’est notamment le cas de ce que l’on appelle la lectio divina. Née dans les monastères, cette pratique s’est ensuite rendue accessible à tous les chrétiens. La lectio consiste ni plus ni moins à méditer un passage de l’Ecriture afin d’entrer dans une prière aboutissant à une rencontre personnelle avec Dieu. En effet, contempler Dieu se révélant dans l’histoire biblique est un excellent moyen pour percevoir sa présence dans notre vie et entrer en relation avec Lui.

Pour pratiquer la lectio, voici un petit conseil de la maison… Avant de lire le passage de la Bible que vous aurez sélectionné, n’hésitez pas à invoquer le Saint Esprit. En effet, c’est Lui qui a présidé à la rédaction de la Bible. C’est donc Lui aussi qui pourra vous enseigner ce que Dieu veut vous révéler à travers elle. Cependant, comment choisir le texte biblique de votre lectio ? Il peut être bon d’élaborer un plan de lecture. Pourquoi ne pas prendre un livre biblique entier (par exemple l’un des évangiles) et le lire par petits morceaux ? Vous pouvez aussi vous nourrir des textes de la messe (vous en avez au moins trois quotidiennement : la première lecture, le psaume – tiens, encore un psaume 😉 et l’évangile) – que vous retrouverez facilement sur Internet ou sur l’application AELF.

Avec ces cinq conseils, vous voilà équipés pour plonger dans la Bible… et la prière !

Je veux méditer sur tes préceptes et contempler tes voies. Je trouve en tes commandements mon plaisir, je n’oublie pas ta parole.” (Ps 118, 15-16)

Publié le : 14/01/2023